Les techniques de la bijouterie traditionnelle

Du lingot au bijou.

La matière première de la bijouterie est le lingot de métal. Une fois le lingot coulé, je peux soit le laminer pour former une plaque, soit le tréfiler pour en tirer un fil. C’est ensuite à partir de ces deux formes de base que je façonne les bijoux. Pour ce faire, diverses techniques sont à ma disposition. Je peux découper, ajourer, marteler, forger, plier, déformer… puis assembler entre eux les éléments obtenus de sorte à donner corps à mes créations.
Il est également possible d’agrémenter les bijoux de divers autres éléments : pierres, perles, émaux, bois…
Les combinaisons sont infinies !

Teknikoù

La fonte à la cire perdue

De la cire au bronze.

La fonte à la cire perdue fait appel à des techniques totalement différentes. L’essentiel du travail se fait sur de la cire.

Je commence par créer un modèle en cire (sculpture, modelage…). Par exemple, une tortue inspirée de l’art polynésien.
J’incorpore ensuite ce modèle à un “arbre de bijouterie”. Celui-ci se compose de plusieurs objets en cire disposés en grappe autour d’un tronc, lui aussi en cire.
L’ensemble est alors noyé dans un revêtement de plâtre réfractaire qui constitue le moule.
Après séchage, je cuis ce moule pendant plusieurs heures jusqu’à une température d’environ 700°C. La cire fond et s’écoule par le cône situé à la base de l’arbre, laissant une empreinte en creux dans le moule. Il est alors retourné, cône vers le haut. Je verse alors dans ce cône le bronze en fusion (environ 1100°C) qui prend la place de la cire qui a disparu. Après refroidissement, je brise le moule et en extrais l’arbre maintenant en bronze.
Il me reste à séparer les différents objets du tronc puis à les ébarber, meuler, limer, émeriser, polir… C’est terminé !

Les perles de verre

Une technique venue des ateliers vénitiens.

La fabrication de perles de verre est une technique qui consiste à faire fondre du verre autour d’une tige métallique en la faisant rouler sur elle-même de façon à former une sphère. Une fois ôtée la tige servant de support, on obtient une perle. Cette technique est héritée des célèbres verriers de Murano mais des perles de verre existent depuis l’Antiquité et étaient fort répandues sur le pourtour du bassin méditerranéen et chez les peuples voisins, notamment chez les Celtes.

Techniques